Secours Populaire Français

Au lendemain du sommet sur la crise migratoire, qui s’est tenu à l’ONU, à New York, le 19 septembre 2016, le SPF appelle ses donateurs à un élan de générosité afin d’amplifier les actions de solidarité aux réfugiés et aux migrants.

Au niveau mondial, plus de 60 millions de personnes sont « déplacées », obligées de vivre loin de leur foyer. Près d’un tiers d’entre-elles ont dû quitter leur pays, devenu hostile. « Le Secours populaire français contribue à soulager la souffrance de ces personnes, qui ont fui l’horreur, notamment à cause des conflits. La volonté du SPF est d’agir ici, en France, mais aussi là-bas : au Liban, en Irak, en Grèce, aux côtés des partenaires locaux. Ces partenaires du SPF réalisent aussi des programmes d’urgence en Turquie et en Jordanie, où la situation des réfugiés est préoccupante », explique Ismaïl Hassouneh, secrétaire national du SPF. Cette crise est la plus grave depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, engendrée par le conflit en Syrie, mais également la situation en Irak, en Afghanistan, en Erythrée, au Soudan, dans la région des Grands lacs...

Le SPF solidaire en France et dans le monde

La solidarité envers les réfugiés et les migrants n’est pas chose nouvelle pour le Secours populaire français, qui s’est engagé à leurs côtés tout au long de son histoire. Déjà, dans les années 70, l’association avait soutenu les réfugiés chiliens et espagnols qui fuyaient les dictatures de leur pays.

En France, SPF joue un rôle capital pour ces populations migrantes et réfugiées, principalement dans les 1 256 permanences d’accueil réparties sur tout le territoire. Aide alimentaire, accompagnement administratif, cours de français, soins médicaux... des lieux où les réfugiés et les migrants trouvent soutien et bienveillance. Depuis plusieurs mois, de nombreux bénévoles manifestent leur solidarité aux réfugiés, en offrant une aide matérielle ou financière au Secours populaire, en proposant du temps. Certains vont aussi au-devant d’eux, dans les camps comme à Calais ou à Grande-Synthe dans le nord de la France, ou encore dans des squats, comme à Paris ou à Lyon ou durant les maraudes auprès des sans-abri... « Cette solidarité est une réponse formidable aux propos violents et racistes, dont les réfugiés et les migrants sont souvent la cible », note Ouahab Saoudi, responsable de l’Espace solidarité internationale du SPF, à Lille, dans le Nord.

Article de Fabienne Chiche (SPF) et photos d'Eloise Bollack.

Lire la suite de l'article sur le site du Secours Populaire Français

Details:
Eloise Bollack / SPF
September 21, 2016
Categories:
NGO
Tags:
Secours Populaire
Refugees
Migrants