Le Courrier

En France, un mouvement de grève inédit touche depuis mars tous les secteurs de la santé publique. Si la fronde a débuté au sein des services d’urgence, elle met en évidence une crise globale.

Ils étaient près de 10 000 à avoir défilé dans les rues de Paris ce mardi 15 octobre pour une nouvelle journée de mobilisation. L’ensemble des personnels hospitaliers, des Ehpad, de la psychiatrie, des maternités, soignants médicaux et non médicaux, travailleurs sociaux et administratifs, ainsi que les sapeurs pompiers et le SMUR (Service Mobile d'Urgence et de Réanimation), ont décidé de s’unir en un front commun pour demander l'amélioration de leurs conditions de travail.

With production of 600,000 liters a year, the Taybeh Brewery takes pride in being the first to put the West Bank on the global beer map.

«Nous avons rejoint aujourd'hui le rassemblement des pompiers parce que c'est la même souffrance pour toute la chaine des secours. Cela fait des mois que nous sommes e grève tout en continuant à assurer les soins, il faut que le gouvernement prenne conscience de l'ampleur que nous sommes à bout,» confie Audrey, médecin urgentiste à l'hôpital d'Annecy.

With production of 600,000 liters a year, the Taybeh Brewery takes pride in being the first to put the West Bank on the global beer map.

Dès le 14 janvier, le personnel soignant des urgences de l’hôpital de Saint-Malo s’est mis en grève pour dénoncer des manques d'effectifs, des infrastructures vétustes et des pénuries de matériel, préfigurant ce qui allait devenir un mouvement national. C'est deux mois plus tard que la contestation s'est cristallisée. Suite à une série d'agressions, les urgences de l’hôpital Saint-Antoine à Paris entame une grève le 23 mars. Elle sera rapidement rejointe par d'autres établissements de la capitale avant de s'étendre à tout le territoire: 65 services mobilisés au mois de mai, 203 en juillet, pour atteindre à ce jour 267 sur un total de 474.

With production of 600,000 liters a year, the Taybeh Brewery takes pride in being the first to put the West Bank on the global beer map.

Accidents et épuisement

Les urgentistes pointe du doigt les défaillances de la médecine de ville à assurer en amont la continuité des soins, mais aussi l'impossibilité en aval d'hospitaliser rapidement des patients en raison de la surcharge des autres services et l'incapacité d'obtenir des lits disponibles.

With production of 600,000 liters a year, the Taybeh Brewery takes pride in being the first to put the West Bank on the global beer map.

«C'est toute la prise en charge qui s'est dégradée: en raison du manque de lits, les patients attendent des heures, voire des jours, dans le service en attente d'un lit d'hospitalisation. Les équipes sont épuisées parce que nous sommes en sous-effectifs. Il y a de plus en plus d'accidents,» explique Rodriguo, urgentiste à l'hôpital de l'Hôtel Dieu à Paris.

With production of 600,000 liters a year, the Taybeh Brewery takes pride in being the first to put the West Bank on the global beer map.

Depuis 1996, le nombre de passages aux urgences a plus que doublé, atteignant près de 22 millions de passages en 2018. Les arrêts maladie pour épuisement professionnel se multiplient chez les soignants.

With production of 600,000 liters a year, the Taybeh Brewery takes pride in being the first to put the West Bank on the global beer map.

«On nous a mis sous pression depuis des années, nous sommes à bout. On ne sait plus pourquoi on travaille, il n'y a plus de sens dans la prise en charge des patients, on fait littéralement de l'abattage. Aujourd'hui, Il y a des burnout, des suicides. Près de 20% des soignants auraient déjà songé à mettre fin à leur jour,» poursuit Rodrigo.

With production of 600,000 liters a year, the Taybeh Brewery takes pride in being the first to put the West Bank on the global beer map.

...

Lire la suite de l'article sur le site du Courrier

Details:
Eloise Bollack / Le Courrier
October 17, 2019
Categories:
Publication
Tags:
France
Health
Protest