Exposition Voies Off

Exposition photographique 'Les Dernières Communautés Troglodytes de Palestine' organisée par l'association La Fontaine Obscure. Dans le cadre du Festival Voies Off au café Georges à Arles du 3 au 30 juillet 2017. Vernissage le vendredi 7 juillet à 18h30.

Dans de la province de Masafer Yatta, dans le sud de la Cisjordanie, environ 1 500 Palestiniens, répartis dans une douzaine de hameaux, ont conservé un mode de vie troglodyte ancestral.

Selon les recherches d'Ali Qleibo, le seul anthropologue palestinien qui étudie ces communautés, les tribus du sud de Jérusalem à la périphérie de Beersheba, dans le désert du Néguev, étaient toutes des communautés troglodytes jusqu'au 19ème siècle. Cette tradition remonterait à la colonisation par les Hourrites de la Palestine prébiblique, et s’est perpétuée jusqu'à nos jours.

La structure géologique calcite des collines du sud d’Hébron regorge de caves de différentes dimensions. Elles ont été utilisées comme habitations, lieu de stockage, refuges ou sanctuaires. Les différents types de grottes reflètent les différents styles historiques.

'Notre famille a quitté l'habitation troglodyte récemment. Notre grotte familiale est la seule qui ait été conservée dans le village parce que nos ancêtres y sont enterrés, et mon père veut être enterré avec eux,' explique Fahed, habitant de Tarqumiyah, au sud-ouest de Bethléem.

À la fin des années 1970, après la conquête Israélienne de la Cisjordanie, les douze hameaux troglodytes ont été inclus dans une zone de 300 km² désignée par l'armée israélienne comme 'Zone de tir 918'. À la suite de l'Accord intérimaire d'Oslo (1995), la Zone 918 a elle-même été incluse dans la zone C, la division administrative sous contrôle exclusif israélien.

En raison de leur isolement géographique et des restrictions imposées par l'administration Israélienne, les douze hameaux sont totalement reclus. Il n'y a ni route pavée ni transport public les desservant, ni même l'eau courante et ils ne sont pas connectés au réseau électrique. Il n'y a que deux écoles dans le zone 918 pour plus de 700 enfants ; et aucun centre médical.

La majeure partie des habitants vivent de la production agricole et de l'élevage, principalement de moutons et de chèvres.

Cependant, la confiscation permanentes des terres au profit des colonies et bases militaires, ainsi que les pénuries d'eau mettent en péril l'avenir de ces populations. Ainsi elles se paupérisent ; et selon de nombreuses ONG sur le terrain, la plupart d’entre elles reposent dorénavant sur l'aide humanitaire.

Les jeunes de ces communautés troglodytes souhaitent rester sur leur terre natale et perpétuer ainsi les traditions de leurs ancêtres. Mais les conditions de vies qui leurs sont imposées les poussent à migrer vers les villes.

Israel and Palestine

Israel and Palestine

From caves to houses by Rafael Guendelman Hales for The Palestine Monitor.

Voir la galerie virtuelle de l'exposition

Evénement Facebook

Association La Fontaine Obscure

Details:
Eloise Bollack
June 30, 2017
Categories:
Exhibition
Tags:
Cave Dwellers
Palestine